Marketing : Amazon, plus prometteur que Facebook et Google ?

La société Sojern a sondé des spécialistes marketing du Travel pour connaître les technologies et les plateformes les plus prometteuses pour l’avenir de leur métier. Alors que l’opinion mondiale voit Facebook et Instagram comme supports de communication les plus intéressants dans le Tourisme, les professionnels du Moyen-Orient parient sur Amazon.

Sojern, une plateforme marketing digitale dédiée au Travel, a sondé des marketeurs du Tourisme situés au Moyen-Orient pour connaître leur vision de l’avenir de leur métier. Le rapport liste ainsi les plateformes et technologies qui feront évoluer le marketing dans les 5 prochaines années. 43 % des sondés voient Amazon comme la principale menace ou opportunité de disruption pour le marketing dans la région. Ils sont 35 % à considérer qu’il s’agit des plateformes Facebook et Instagram.

Malgré ses annonces liées à la réalité augmentée, Google rend moins optimistes les professionnels du marketing au Moyen-Orient. Seulement 27 % d’entre eux considèrent la firme de Moutain View comme une opportunité pour faire évoluer leur métier d’ici 5 ans. Cette vision du futur du Marketing pour les acteurs du Travel diffère quelque peu de l’opinion mondiale. À l’échelle internationale, Sojern rapporte que 49 % des marketeurs classent Facebook et Instagram au premier rang des plateformes les plus populaires. S’en suivent, Amazon (46 %) et Google Ads (41 %).

sojern-etude-marketing-disruption-moyen-orient
Quelles sont les plateformes et technologies marketing les plus susceptibles de disrupter votre activité dans les 5 prochaines années ? Crédits : Sojern

Amazon se déploie au Moyen-Orient

Deux événements peuvent justifier les perspectives des marketeurs sur la capacité d’Amazon à disrupter leur activité dans le Travel. En mars 2017, la firme de Seattle a racheté SOUQ.com. Il s’agit de la plus grande marketplace du monde arabe, réunissant 80 % des achats en ligne de la région et 45 millions de visiteurs mensuels. Goldman Sachs a classé cette acquisition technologique comme étant la plus importante dans le monde arabe. En janvier 2019, Amazon a annoncé le lancement d’une nouvelle marketplace ciblant spécifiquement les Émirats arabes unis et l’Arabie Saoudite. Un lancement qui donnera lieu à une marque et une technologie unifiée pour la firme de Jeff Bezos dans la région.

Le rapport met en évidence des opinions divergentes sur le potentiel de chaque GAFA à perturber ou à révolutionner le futur du marketing. Quand bien même, la place stratégique croissante qu’occupe Amazon dans le e-commerce, au travers de sa marketplace notamment, ne doit pas être ignoré par l’ensemble des acteurs du Travel. Ses outils dédiés aux annonceurs manquent encore de fonctionnalités, en comparaison de ses principaux rivaux Facebook et Google. Cependant, la publicité est devenue en 2018 la division d’Amazon enregistrant la plus forte croissance (+125%), rapporte le journaldunet.

Les technos au service du Marketing

Le rapport Sojern révèle un nouveau contraste sur les technologies prometteuses pour les marketeurs du Travel. À l’échelle mondiale, 37 % d’entre eux prévoient d’investir dans la publicité audio cette année, contre 57 % de leurs homologues situés au Moyen-Orient. Même contraste sur les campagnes pilotées par la donnée en temps réel (38 % globalement, contre 53 % régionalement) ou les chatbots (37 % globalement, contre 47 % localement). Pour Sojern, ces contrastes s’expliquent notamment par la volonté des marketeurs de tester des formats publicitaires adaptés au mobile et au shopping en ligne.

sojern-rapport-marketing-avenir
Quelles sont les technologies et plateformes utilisés ou que vous prévoyez d’utiliser dans votre dispositif marketing ? Crédits : Sojern

Bien qu’intéressantes à leurs yeux, d’autres technologies paraissent trop en avance sur leur temps. C’est le cas notamment de l’AR et de la VR. Selon Sojern, ces médias constituaient les postes d’investissement en communication les plus faibles en 2018 et 2019, au Moyen-Orient. Au total 36 % des sondés ont déclaré ne pas les exploiter actuellement. Une tendance qui s’inverse à l’horizon 2020. Le rapport révèle ainsi que ces technologies figureront parmi les priorités, aux côtés des assistants vocaux ou encore des téléviseurs connectés.

L’étude peut être consultée dans son intégralité ici.

Hugo Pellegrin-T.O.M

Les articles similaires...

AIFE devient AIFLH

https://www.aiflh.fr