L’organisation patronale de l’hôtellerie-restauration Umih a dévoilé des pistes de travail pour attirer le personnel qui lui manque et fidéliser les autres : hausse de salaires de 6 à 9 %, éventuel 13 e mois, week-end de repos. Mais le GNI représentant des patrons indépendants souligne que ces annonces ne relèvent pas de toute la profession. La rencontre avec les syndicats de salariés n’est prévue que le 18 novembre.

Lire + Clotilde Briard-Les Echos