Après la tétanie de la crise, les gestionnaires de salons relancent progressivement la machine cet automne. Malgré une reprise poussive marquée par 30 à 50 % d’exposants en moins, une clientèle étrangère absente et des visiteurs moins nombreux, la motivation est là avec une surreprésentation des PME. Entre passe sanitaire, contacts qui se renouent et marchés…...