Jugeant trop bas les salaires de la branche, la ministre du Travail, Elisabeth Borne, attend des restaurateurs qu’ils « mettent des propositions sur la table ». De fait les rémunérations, en salle comme en cuisine, restent faibles compte tenu des contraintes horaires. Lire + Pierre Kupferman-BFM TV… Contenu réservé aux Adhérents...