La plateforme de location a renforcé ses contrôles automatiques à l’été 2020 pour éviter que des utilisateurs ne louent des logements pour y organiser des fêtes clandestines. En un an, plus de 50.000 réservations ont été empêchées à Paris, et plusieurs milliers à Marseille et Bordeaux.

Lire + Les Echos