Pour avoir favorisé ses technologies de publicité en ligne, Google a négocié avec l’Autorité de la concurrence une amende de 220 millions d’euros. La firme américaine s’est par ailleurs engagée à changer ses pratiques anticoncurrentielles.

Lire + Le Monde Informatique