La possibilité d’accéder au fonds de solidarité, même si la perte de chiffre d’affaires n’atteint pas 50 %, satisfait les représentants de l’hôtellerie-restauration. Mais la dégressivité selon les mois pose problème dans certaines grandes villes, dont Paris. Lire + Clotilde Briard, Christophe Palierse-Les Echos… Contenu réservé aux Adhérents...