Les premiers effets des « mesures de freinage » se font sentir mais la pression hospitalière reste forte dans certaines régions, a déclaré le porte-parole du gouvernement, alors que s’est tenu ce mercredi matin un Conseil de défense sanitaire à l’Elysée. Les restrictions de déplacement, dont Emmanuel Macron avait annoncé fin mars la mise en place pour quatre semaines, seront bien levées le 3 mai.

Lire + Les Echos