Google a annoncé que son service de cartographie choisira par défaut l’itinéraire dont l’empreinte carbone est la plus faible lorsqu’il présente le même temps de trajet que l’itinéraire le plus rapide.

Lire + Julia Luczak-Rougeaux – T.O.M