AccorInvest, filiale et principal exploitant d’hôtels sous enseignes d’Accor, prévoit de supprimer 1.880 postes en Europe, soit environ 10 % de ses effectifs. Sa restructuration financière se précise par ailleurs avec un projet de prêt garanti par l’Etat de 477 millions d’euros et une augmentation de capital du même ordre.

Lire + Christophe Palierse Les Echos