Le fonds de solidarité « universel », avec l’aide mensuelle à 1.500 euros, s’arrêtera en fin d’année. L’exécutif veut montrer que le « quoi qu’il en coûte » ne sera pas éternel, et cibler ses efforts sur certains secteurs (restauration, hôtellerie, tourisme etc.). Les chèques – restaurants sont prolongés jusqu’au septembre.

Lire + Isabelle Couet, Renaud Honoré -Les Echos-