Cela concernera les entreprises qui auront dû être fermées administrativement plus de 140 jours en 2020 et les établissements qui auront accusé une baisse de chiffre d’affaires de 90 % sur les périodes de confinement.

William Plummer Le Figaro