L’accélération du taux de circulation du virus a obligé les pouvoirs publics à prendre de nouvelles mesures sanitaires. Une source d’inquiétude supplémentaire pour le secteur du Mice, alors que l’heure de la reprise de l’activité des salons et congrès devait sonner dès ce mois de septembre. Lire + Vincent de Monicault – Deplacementspro… Contenu réservé...