Depuis le début de l’épidémie du Covid-19, chaque pays touché adopte sa stratégie numérique afin de faire respecter le confinement et ralentir la diffusion du virus. Tracking, reconnaissance faciale, transmission de données… les outils technologiques offrent de multiples possibilités de contrôle des populations. Faut-il s’attendre à une telle surveillance en France ? Les grandes entreprises du numérique vont-elles en profiter pour conquérir le secteur de la Santé ? Qu’en est-il du respect de notre vie privée dans l’après Covid-19 ?  Dans ce contexte de crise, d’anciennes questions éthiques ressurgissent.

Lire la suite- Julia Luczak-Rougeaux – T.O.M