Un profil plutôt jeune et peu diplômé en hôtellerie

Pour ce qui est du niveau d’études, la répartition est globalement plutôt équilibrée dans le secteur du tourisme, offrant davantage d’opportunités aux bacheliers qu’autres : la moitié (50,1%) des personnes ont un niveau de diplôme moyen (niveau baccalauréat), un tiers (29,4%) ont un niveau élevé (licence, master, doctorat), et seulement 20,5% ont un faible niveau (BEP, CAP, sans diplôme…).

Lire la suite- Hospitality On