Le secteur du voyage en ligne n’a pas fini de muter. De nouveaux services apparaissent, de nouvelles alliances naissent, de nouveaux produits sont lancés sur le marché… Hospitality ON dresse un portrait de ces dernières nouveautés en ce début d’année.

Booking.com diversifie son offre à travers son nouveau produit CityBook pour devenir un acteur global du voyage

La plateforme d’hébergement inaugure un nouveau produit pour parfaire son offre globale dans le secteur du voyage : CityBook. Ce nouvel outils a pour fonction d’aider les voyageurs à organiser leur voyage. Concrètement, ce « guide numérique interactif » fait des suggestions d’activités et de sites à visiter au client, et offre l’opportunité de planifier certaines visites et d’établir l’itinéraire jusqu’au point d’intérêt sur place.

Cette nouvelle fonctionnalité est disponible seulement en anglais pour le moment et uniquement sur trois marchés : Paris, Londres (Royaume-Uni) et Amsterdam (Pays Bas). Quatre autres marchés devraient être également intégrés dans l’année : Tokyo (Japon), New York (Etats-Unis), Berlin (Allemagne), Barcelone (Espagne) et Rome (Italie).

Outre un service augmenté pour Booking.com, l’autre intérêt de ce nouvel outil est le suivi des préférences clients par la donnée. La plateforme de réservation peut ainsi améliorer la connaissance de ses consommateurs et affiner les recommandations à l’avenir. Enfin, il est question de pousser les activités qui auront été les plus populaires sur l’application de Booking.com.

Ram Papatla, Vice-Président des Expériences chez Booking.com, déclarait dans un communiqué officiel :

Lorsque vous voyagez, vous naviguez sur des dizaines d’applis et de sites pour trouver les meilleures informations. Ensuite, il vous faut encore tout réserver séparément. Ce n’est vraiment pas le plus pratique ! Nous souhaitons que les gens passent plus de temps sur les aspects plaisants de l’organisation d’un voyage, comme le choix d’une destination, et que les réservations et la planification soient faites en un clin d’œil grâce à des contenus disponibles à un seul endroit, bien organisés et facilement réservables.

In fine, ces dernières évolutions permettent à Booking.com de renforcer sa position sur le secteur voyage global. En intégrant et centralisant les différents moments du voyage et leur réservation en une seule et même interface, la plateforme de Booking.com devient un acteur incontournable et central de la travel tech.

Olivier Grémillon, Vice-Président chez Booking.com, témoignait à ce sujet au cours de la MasterClass 2019 des 20èmes Worldwide Hospitality Awards. L’intégration des différents moments du voyage pour simplifier celui-ci constitue un axe de développement déterminent pour la société, qui en a fait un des points clés de sa stratégie.

Leboncoin rachète une startup et pénètre un peu plus le marché de l’hébergement

Le site de mise en relation C2C a annoncé début janvier l’acquisition de la start-up Pilgo. Celle-ci consiste en une marketplace avec plus de 12 000 hôtels enregistrés sur le sol français. Cette opération renforce un peu plus la position de l’acteur sur le marché de l’hébergement, qu’il a commencé à pénétrer il y a quelques années à travers des petites annonces de location entre particuliers.

Antoine Jouteau, Directeur Général du Boncoin Groupe déclarait dans un communiqué :

Ce rachat va permettre au boncoin de compléter son offre de voyages, qui comprenait déjà des annonces de location entre particuliers mais aussi des propositions de professionnels via notre filiale Locasun dont nous avons intégré l’offre sur notre plateforme.

Le Directeur expliquait également que l’intérêt de cette « fusion-acquisition » entre les deux sociétés était également de faire bénéficier aux hôteliers, qui rejoignent ou qui ont déjà rejoint Pilgo, de la puissance de frappe du géant français des petites annonces. En effet, celui-ci devrait leurs offrir « une solution pratique, efficace et compétitive en termes de tarif ».

La finalisation de l’intégration de la start-up créée en 2015 par Alexis Dyèvre et Loïs de Jorna au site internet du Boncoin devrait avoir lieu courant deuxième semestre 2020. Cette opération fait suite à l’acquisition en juin 2019 de la plateforme de location de vacances, Locasun, qui a ainsi rejoint le groupe Leboncoin qui montait ainsi à « sept marques au service des particuliers et des professionnels » (Antoine Jouteau).

Tencent investit dans la solution de paiement Lydia

La start-up française vient de réaliser une levée de fonds de 40 millions d’euros auprès de divers investisseurs, notamment le géant chinois du web, Tencent. Celui-ci effectue en même temps son entrée dans la capitale de la dite société.

Tencent fait partie de ces « licornes » chinoises, les BATX, aux côtés de Baidu, Alibaba et Xiaomi, et détient déjà une solution de paiement en ligne pour le marché chinois – Wechat Pay. L’investissement dans une solution équivalente mais pour le marché français indique une volonté de développement outre-Chine de la part de l’acteur, sur le continent européen dans son ensemble qu’il veut pénétré par la porte d’entrée que représente d’après lui la société d’Antoine Porte et de Cyril Chiche.

Lydia a ainsi levé 60 millions au total depuis son lancement officiel en 2013. Elle compterait trois millions d’utilisateurs à son bord aujourd’hui et ambitionne de devenir la première application de paiement et de transfert d’argent en Europe d’ici les prochaines années.

La solution de paiement va ainsi pouvoir poursuivre sa stratégie de développement et de diversification sur le modèle des plateformes digitales, en touchant « d’autres secteurs d’activité comme les voyages, la musique, le cinéma ou le commerce » (Cyril Chiche, le cofondateur et président de Lydia, dans un communiqué officiel).

SiteMinder renforce sa présence sur le marché

Suite à l’annonce d’une levée de fonds de 70 millions de dollars (62 millions d’euros) auprès d’investisseurs privés le 17 janvier, la société de distribution hôtelière est parvenue à une valorisation boursière de 750 millions de dollars.

Cette nouvelle réinjection de capital fait suite à une année positive pour la plateforme de réservation en ligne : 70 millions de dollars de revenus annuels, 105 millions de réservations et plus de 35 000 hôtels référencés, d’après les chiffres communiqués.

Cette opération, qui vient d’être finalisée, va permettre à la société australienne de poursuivre son plan de croissance, notamment en augmentant ses effectifs, qui sont actuellement estimés à plus de 900, répartis entre des bureaux à Sydney (Australie), Bangkok (Thaïlande), Dallas (Etats-Unis), Galway (République d’Irlande), Londres (Royaume-Uni) et Manille (Philippines), et en s’étendant à d’autres marchés.

La plateforme annonçait également avoir récemment convenu d’un partenariat avec VisitEngland, agence de représentation à l’étranger du tourisme anglais. Ce partenariat prend la forme de l’intégration de la marketplace Tourism Exchange Great Britain (TXGB) au site de SiteMinder, désormais disponible aux clients de ce dernier.

Le service TXGB est destiné aux fournisseurs d’hébergement et aux sociétés de promotion régionale en leurs offrant un seul et même canal de réservation pour leurs voyageurs en séjour en Grande-Bretagne. Ce portail BtoB (business to business, NDLR) regroupe plusieurs plateformes digitales, telle que Booking.com, agoda, Ctrip, Expedia, Flightcentre ou encore Tripadvisor.

Photo : Tourism Exchange Great Britain (TXGB)

Hospitality On