Pilgo est une jeune plate-forme d’affiliation pour les hôtels en direct, qui a manqué de ressources pour assurer son développement.

C’est afin de contrer Booking et autres Expedia que le comparateur Pilgo est né en 2015. Soutenue par l’Umih, la plate-forme compare les prix d’hôtels français, en direct, avec ceux des agences de réservation en ligne. Après un site web en janvier, la start-up lançait une application l’année suivante. « Notre modèle économique, c’est Leboncoin et son système de petites annonces, expliquait alors Loïs de Jorna, associé, et directeur du développement de la jeune pousse. Nous sommes un comparateur à l’image de Trivago ou de TripAdvisor, avec un circuit court de distribution. »

Après Locasun en 2019

Après Locasun en 2019, le groupe Leboncoin annonce qu’il a finalisé l’acquisition de Pilgo, souligne un communiqué de presse du 10 janvier 2020.

« Ce rachat va permettre au boncoin de compléter son offre de voyages, qui comprenait déjà des annonces de location entre particuliers mais aussi des propositions de professionnels via notre filiale Locasun dont nous avons intégré l’offre sur notre plateforme. Nous allons désormais pouvoir mettre notre puissance de 5ème site de France au service des hôteliers », explique Antoine Jouteau, directeur général du groupe boncoin.

Vers une intégration technique

Leboncoin amorce son chantier d’intégration technique de Pilgo, et de ses 12 000 hôtels français connectés, pour le finaliser au second semestre 2020. La plateforme dispose déjà d’une rubrique « hôtels », très pauvre pour l’instant puisqu’elle indexe seulement 27 références (contre 105 634 locations saisonnières et gîtes). C’est donc un levier de croissance qui démarre…

Cinquième en termes d’audience, le site est plébiscité chaque mois par 28 millions de visiteurs uniques (source Médiamétrie NetRatings août 2019). Le groupe éponyme fait partie d’Adevinta, groupe de marketplaces coté à la bourse d’Oslo.

Linda Lainé – L’Echo touristique