Roiback et Firtsview ont mesuré l’impact sur les taux de conversion des hôtels des annonces de chambres en 3D par rapport à du contenu traditionnel.

La réalité virtuelle a-t-elle le potentiel d’améliorer les taux de conversion des hôteliers ? Pour Roiback, un éditeur espagnol de solutions de réservation hôtelières, et l’agence marketing spécialisée dans l’hôtellerie et l’imagerie 3D Firstview : la réponse est oui. L’an dernier, les deux sociétés signaient un accord de collaboration pour étendre les visites virtuelles aux hôtels utilisateurs des solutions de vente directe Roiback. L’objectif ? Améliorer l’expérience utilisateur en ligne et augmenter la conversion grâce à une meilleure promotion du produit hôtelière. Ainsi, plutôt que d’afficher des photos des chambres, l’internaute peut cliquer pour déclencher une visite en 3D complétée par une description des lieux. Les partenaires ont constaté une augmentation « d’au moins 110 % » de la conversion parmi les utilisateurs exposés au contenu immersif.

Pour mesurer l’efficacité du dispositif, Roiback a analysé une base de 6000 utilisateurs divisée en deux panels. Le premier a été exposé au contenu 3D tandis que le second a vécu l’expérience de réservation de manière traditionnelle, en affichant des photos des mêmes chambres. « Là où il semblait presque impossible d’augmenter le taux de conversion même de quelques dixièmes, nous avons réussi à l’augmenter, au moins, de 110 % ! Compte tenu de la croissance croissante du canal direct, nous faisons face à l’investissement avec le meilleur retour sur investissement qu’un hôtel puisse faire aujourd’hui », a déclaré dans un communiqué Antonio Batanero, PDG de FirstView.

Hugo Pellegrin – T.O.M