Les mauvais résultats enregistrés par le groupe Expedia ne seront pas restés longtemps sans conséquences pour ses dirigeants. Évoquant des « désaccords sur la stratégie », le président du conseil d’administration annonce le limogeage du Pdg du groupe ainsi que celui du directeur financier.

Virés sans ménagement, les deux hommes se voient reprocher leur manque d’empressement à engager la réorganisation du voyagiste en ligne et de ses nombreuses enseignes. Le voyagiste en ligne américain, qui a réalisé 3,56 milliards de chiffre d’affaires au troisième trimestre de son exercice 2019, en hausse de 9% par rapport au même trimestre 2018 mais inférieur aux attentes, avait annoncé début novembre revoir à la baisse ses objectifs pour l’année. Il prévoit une croissance de son bénéfice opérationnel comprise entre 5% et 9% sur l’année, contre 15% auparavant. 

Les résultats du troisième trimestre, inférieurs aux attentes des actionnaires, s’expliquent principalement par la baisse continue du nombre de consommateurs orientés vers les sites du groupe lors de leurs recherches sur Google, qui a changé ses algorithmes. Le groupe a également été confronté  à des hausses de coûts et de dépenses, notamment pour financer sa migration vers le « cloud ».  Expedia a aussi été affecté par la nouvelle taxe numérique française.

En tous cas, rien de tel qu’un bon limogeage pour rassurer les marchés. Mercredi après-midi, après l’annonce de la double mise à la porte , l’action d’Expedia progressait de 7,75%.

Emmanuel D’abzac – Deplacementspro