Par Antoine Walter, Director Market Management France, Expedia Group

Nous vivons dans une ère plus connectée que jamais, où l’accessibilité est à la portée de tous.

Dans le secteur touristique, cela veut dire que n’importe quelle personne peut potentiellement se rendre dans n’importe quel endroit de la planète. Nous devons donc aligner notre marketing sur ces deux axes.

Il y a environ deux millions de destinations dans le monde, recherchées activement par les voyageurs. Et il existe au moins une dizaine de types d’hébergement recherchés par ces voyageurs, des motels aux hôtels en passant par les chambres d’hôtes, appartements, tentes ou même cabanes dans les arbres !

En prenant compte de ces deux variables, nous nous retrouvons déjà devant 20 millions de combinaisons de recherche possibles. Ce qui nous donne la (dé)mesure de l’écosystème touristique auquel nous avons affaire désormais ! Et encore, ces calculs ne tiennent pas compte des nombreux services et équipements, ainsi que des thématiques de séjour que les voyageurs saisissent le plus souvent dans leurs recherches en ligne. Par exemple, lorsqu’ils souhaitent trouver un hébergement pratique pour les familles, acceptant les animaux de compagnie ou encore un établissement avec vue sur l’océan ou offrant un service de petit-déjeuner buffet.

En somme, la tâche est ardue. Sans exagération, il s’agit de plus de 2 milliards de combinaisons de recherches possibles, et ce n’est que la pointe de l’iceberg, car de nombreuses combinaisons nous sont encore inconnues.

Les possibilités de l’intelligence artificielle

Si l’on ajoute à cela un monde qui change à une vitesse toujours plus grande grâce à l’innovation, en particulier dans le secteur technologique et l’intelligence artificielle, le cadre général auquel nous devons faire face est encore plus complexe.

Vous savez certainement à quel point le rôle de la technologie est fondamental dans le secteur de l’e-tourisme, mais rappelons rapidement quelques faits pour illustrer notre propos.

L’intelligence artificielle (IA) a atteint son apogée lors de la toute première victoire d’un ordinateur face au champion du monde d’échecs, avec un handicap. En d’autres termes, l’intuition de l’intelligence artificielle dépasse à présent les capacités du cerveau humain… Et ce cap a été franchi il y a trois ans et demi de cela.

Alors, comment ne pas nous sentir un tant soit peu « dépassés » nous aussi lorsque nous naviguons dans les méandres d’un tel écosystème, toujours plus connecté et toujours plus performant d’un point de vue technologique ? Bonne question ! En fait, les possibilités pour le secteur touristique sont infinies (quel que soit le pays, ou autre). Et l’un des moyens les plus efficaces pour booster la croissance de ce secteur consiste à exploiter au maximum les données et la technologie à disposition. Bien entendu, certains acteurs du secteur n’auront ni les ressources nécessaires pour investir ni le pouvoir de générer ces millions et millions de données nécessaires. À l’heure actuelle, nous observons chaque jour plus de 2,3 milliards d’interactions et de partages de données entre nos prestataires et notre plate-forme. Cela représente autant de signaux et d’opportunités de retour d’informations utiles.

C’est donc l’endroit idéal pour travailler en étroite collaboration et mettre nos efforts en commun ! Au lieu d’opposer une résistance aux nouvelles technologies, nous conseillons aux acteurs du secteur de faire preuve d’optimisme et de considérer les opportunités qui leur sont offertes.

Les applications dans le Voyage

Par exemple, un bot informatique intelligent capable de traiter les données et d’agir en conséquence pourrait expliquer à un hôtelier la façon dont il pourrait tirer avantage de ses avis voyageurs les plus positifs. Imaginez maintenant qu’au lieu d’une expérience qui vous offre des informations et des actions par le biais de mots affichés sur un écran, un assistant virtuel anthropomorphe (similaire à l’Assistant Google) vous guide dans cette procédure et vous aide à améliorer vos performances. Il ne s’agit pas d’affabulations, mais bien d’un projet réel, en cours de réalisation, et qui pourrait voir le jour dans un avenir très proche.

Le tourisme est un secteur significatif de notre économie française qui contribue à près de 8% du PIB du pays[1]. L’IA vient renforcer cette attractivité économique. C’est en effet un domaine important,la récente adoption du plan Villani en 2018 est en une preuve. En France, le gouvernement a consacré 1,5 milliards d’euros au soutien de l’IA pour faire émerger des projets de recherche et start-ups spécialisés dans cette technologie[2]. Ce secteur promet de rester l’une de ses colonnes portantes sur le long terme, à condition de maintenir une longueur d’avance sur la concurrence.

Comment tirer parti des données?

Comment pouvons-nous y parvenir ? Voyons un peu quels sont les avantages à tirer de l’analyse de ces données et des technologies à disposition. L’apprentissage automatique (ou apprentissage statistique) est un outil puissant et crucial pour relever les défis de notre secteur et mettre la puissance de plates-formes mondiales au service de nos partenaires, petits ou grands.

L’apprentissage automatique permet aux partenaires hôteliers d’améliorer les performances de leur activité en interagissant de façon toujours plus intuitive avec les voyageurs, mais aussi en anticipant les tendances du marché et en offrant des services toujours plus personnalisés et ciblés.

Les outils pour optimiser sa gestion des revenus sont d’excellents moyens pour les hébergeurs d’adapter leurs tarifs en fonction de ceux de la concurrence, des pics d’affluence de voyageurs et d’autres dynamiques de marché. Grâce à ces outils, la liste des établissements concurrents peut être générée automatiquement pour un hébergement donné en comparant les caractéristiques et les tarifs de ce dernier à ceux de son marché concurrentiel.

En d’autres termes, l’apprentissage automatique aide déjà les établissements à réduire leurs coûts et à augmenter leur chiffre d’affaires en anticipant les pics de demande sur leur inventaire.

Vers la création de nouveaux algorithmes

Il est clair que nous aurons à l’avenir besoin de certains aspects de l’intelligence artificielle pour améliorer encore l’apprentissage automatique et nous aider à comprendre quels outils et quelles données utiliser pour optimiser les performances de nos partenaires.

C’est dans cette optique qu’il est nécessaire de développer une série de nouveaux algorithmes. Et ce n’est qu’un début. Dans un proche avenir, il sera possible de développer un vidéo bot pouvant fournir aux établissements hôteliers des conseils en matière de gestion des revenus et les aider à identifier des opportunités de croissance.

Ces avancées futuristes, évoquées dans les films de science-fiction, sont en passe de faire partie de notre quotidien et nous permettront bientôt de repenser la gestion de notre secteur. Les technologies actuelles ont déjà permis de générer un type d’expérience où l’automatisation a un visage presque humain.

Dans une ère d’avancées technologiques constantes et rapides, il est de plus en plus difficile d’optimiser la distribution hôtelière en ligne à échelle mondiale. Notre secteur est en constante évolution, et nous aussi. Toutefois, aucun des protagonistes de l’écosystème ne peut à lui seul devenir l’« hypermoteur » de l’e-tourisme !

Nous nous tournons vers l’avenir avec optimisme en espérant que tous les acteurs du secteur touristique comprennent l’importance d’assimiler l’usage des nouvelles technologies et de l’analyse des données pour permettre à l’industrie du tourisme de passer à la vitesse supérieure.

[1] France Diplomatie https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/politique-etrangere-de-la-france/tourisme/

[2]Gouvernement.fr https://www.gouvernement.fr/argumentaire/intelligence-artificielle-faire-de-la-france-un-leader

T.O.M