Avec son architecture en étoile de mer et une superficie de 700 000 mètres carré l’aéroport de Pékin-Daxing-International (BDIA) aura une capacité supérieure à 100 millions de passagers par an. En comptant les raccordements ferroviaires et routiers, la facture totale du projet s’élève à 51 milliards d’euros. L’inauguration du plus grand aéroport du monde aura lieu fin septembre. 

Situé à Daxing, à 60 km au sud de la place Tiananmen, le nouvel aéroport International de Pékin Daxing (BDIA) aura probablement sept pistes et une capacité supérieure à 100 millions de passagers par an, ce qui en fera l’un des plus importants au monde. En septembre 2014, ADP Ingénierie, société membre du Groupe ADP, avait été déclarée unique gagnante d’un concours international organisé par Beijing New Airport Construction Headquarters (BNAH) pour le dessin architectural du terminal 1 de ce nouvel aéroport « greenfield ».

« ADP Ingénierie travaille depuis plus de 25 ans en Chine et le terminal 1 de l’aéroport de Daxing est emblématique de l’une de nos plus grandes réalisations en matière de design architectural. Fort de la conception d’infrastructures sur les plus grandes villes du pays, nous contribuons au développement de l’industrie aéroportuaire en Chine. À l’avenir, ADP Ingénierie et le Groupe ADP prévoient de renforcer leur présence en Chine sur l’ensemble de la chaîne de valeur en regardant des opportunités sur des projets de bâtiments de grande taille qui permettent de répondre à la croissance future du trafic aérien », commente Gratien Maire, directeur général d’ADP Ingénierie.

Crédits : ADP Ingénierie

Le plus grand aéroport du monde

Avec une superficie de 700 000 m — et 5 kilomètres de façade, le Terminal 1 de BDIA aura une capacité annuelle de 45 millions de passagers dès l’ouverture, qui pourra être portée ensuite à 72 millions de passagers par an. ADP Ingénierie a proposé une architecture audacieuse. Au lieu étendre à l’horizontale les niveaux internationaux et domestiques, le Français a opté pour superposition à la verticale. Une particularité de conception qui permet de proposer un terminal compact, doté d’un centre unique de contrôle des jetées d’embarquement, positionnées en étoile.

Au-delà du gain de rentabilité dans l’exploitation, cette architecture unique contribue également à optimiser l’expérience des voyageurs. La distance séparant le cœur du terminal de la porte d’embarquement la plus éloignée est au maximum de 600 mètres, bien plus faible que dans les hubs asiatiques ou européens de capacité similaire. Selon Air Journal, la construction a coûté 120 milliards de yuans (15 milliards d’euros. À cela s’ajoute le coût des raccordements ferroviaires et routiers, portant la facture totale à 400 milliards de yuans soit 51 milliards d’euros.

Crédits : ADP Ingénierie

Un Hub « intelligent »

De nombreux services seront également proposés dont des espaces commerciaux. Et pour faire la promotion des marques souhaitant communiquer auprès de ces 100 millions de clients potentiels, le Français JCDecaux s’occupera des systèmes d’affichage. L’aéroport disposera également d’un système de transport terrestre multimodal. De quoi réduire considérablement les temps de déplacements du voyageur au sein du hub et minimiser le risque de rater son vol. Pour la Chine qui ambitionne de s’imposer comme une référence en matière d’intelligence artificielle à l’horizon 2030, « l’étoile de mer » apparaît comme un terrain d’expérimentation technologique à grande échelle idéal. L’infrastructure embarque ainsi une multitude de systèmes exploitant le Big Data et l’IA, pour offrir la meilleure expérience possible aux passagers.

Crédits : ADP Ingénierie

« C’est un aéroport qui s’adapte aux nouvelles technologies, aux nouveaux besoins des passagers et de la société de manière générale. On a recours à des matériaux innovants, verts, à la géothermie, aux cellules photovoltaïques, on utilise des véhicules électriques pour diminuer autant que possible l’empreinte carbone de l’aéroport », a confié Gratien Maire, directeur général d’ADP Ingénierie à Radio France. L’inauguration du plus grand aéroport du monde, conçu notamment pour décongestionner celui de Pékin-Capitale, doit avoir lieu le 30 septembre 2019.

Hugo Pellegrin- T.O.M