L’Insee dévoile les chiffres des plateformes de réservation de logements chez l’habitant l’an dernier. Si l’offre séduit toujours, sa progression est cependant moins élevée que les années précédentes.

Les chiffres communiqués ce matin étaient attendus des professionnels du tourisme et plus particulièrement des hôteliers. Selon l’Insee, les logements proposés par des particuliers sur les plateformes Internet telles qu’Airbnb et Abritel-HomeAway « séduisent toujours« , estimant qu’ils ont généré l’an dernier 14% de l’activité totale des hébergements touristiques marchands, contre 13% en 2017 et même 9% en 2015.

Au global, en 2018, ces sites ont enregistré 36 millions de nuits facturées, ce qui représente une hausse de 15% de leur fréquentation. Cette progression, toujours à deux chiffres, s’est néanmoins faite à un rythme « moins élevé que les années précédentes« . La croissance enregistrée en 2017 était de +19% et en 2016 de +25%.

« Ce ralentissement concerne la clientèle résidente, tandis que la clientèle non-résidente progresse toujours autant« , indique l’Insee. Cette dernière a représenté un tiers des séjours l’an dernier, soit une progression de 20%. La fréquentation des résidents a également progressé mais dans une moindre mesure. Elle a atteint 13% en 2018 contre 18% en 2017 et 30% en 2016.

Une activité très saisonnière mais dynamique

Sur ces 36 millions de nuits facturées dans des logements loués par des particuliers, 17% l’ont été en Île-de-France, l’an dernier. Le seul troisième trimestre (juillet-septembre) a concentré près de la moitié (45%) des locations de logements des particuliers, contre 30% des logements annuels pour les hôtels, 74% pour les campings et 34% pour les autres hébergements collectifs.

Pour l’Insee, « ce segment de l’offre touristique dynamise le marché des hébergements  touristiques. En les prenant en compte, la hausse de la fréquentation touristique est plus forte en 2018 : +3% contre +2% dans les hébergements plus traditionnels proposés par les professionnels (hôtels, campings, résidences de tourisme…)« .

Enfin, dans la mesure où le nombre d’occupants par logement « n’est pas toujours connu » lors des locations entre particuliers, dit l’enquête, si l’on compte trois personnes par logement en moyenne, les locations de particuliers ont représenté l’an dernier 107 millions de nuitées, soit 20% du total des nuitées, incluant l’offre professionnelle, contre 18% en 2017.

Cécile Perronet (avec AFP)-Tour Hebdo