Grâce à un ensemble de protocoles et de solutions logicielles open source, Winding Tree est parvenue à exploiter pour la première fois une blockchain publique dédiée au Travel. La startup a expérimenté avec le Hobo Hotel de Stockholm, la réservation d’une chambre d’hôtel sur la chaîne de blocs. Un événement inédit dans l’industrie.

Pour la première fois, une chambre d’hôtel a été réservée sur une blockchain publique. Cette première expérimentation devrait ouvrir la voie au développement de cette technologie dans l’industrie. Cette première transaction a été rendue possible grâce au premier système de distribution permettant d’exploiter une blockchain publique développé par Winding Tree. Le dispositif a été testé avec succès par Hobo Hotel de Stockholm. Ainsi, l’établissement du Groupe Nordic Choice Hotels a effectué la première transaction sur une blockchain publique pour une réservation d’hôtel. « Nous sommes très heureux d’être le premier hôtel à prendre le train en marche et démontrer aux clients qu’ils utilisent réellement la technologie décentralisée », déclare Christian Lunden, Directeur des affaires chez Nordic Choice Hotels.

Vive les blockchains publiques !

Pour rappel, Winding Tree collabore avec des acteurs de l’aérien, mais aussi de l’hôtellerie. Constatant que de plus en plus d’intermédiaires du Tourisme tentent de créer des blockchains privées, la startup monte au créneau. « Nous ne nous contentons pas de donner aux clients la possibilité de payer avec Bitcoin en leur disant que c’est de la “distribution sur la chaîne de blocs”. Nous fournissons une plateforme qui permet à l’industrie du voyage de créer de réels changements au sein d’une industrie traditionnellement fermée qui s’appuie sur des systèmes établis il y a près de 30 ans », déclare Pedro Anderson, cofondateur et directeur de l’exploitation de Winding Tree.

winding-tree-model
Le modèle de distribution décentralisée de Winding Tree. Crédits : Winding Tree

En créant une blockchain privée fondée sur un principe d’autorisation, l’entreprise garde le contrôle sans éliminer de couches ni de coûts pour autant. Une pratique qui va à l’encontre même de l’intérêt de la chaîne de blocs. Cette technologie a vu le jour pour fournir une architecture distribuée immuable et sécurisée. Un gage de confiance qui perd tout intérêt s’il devient réglementé par une entité.

Blockchain : une première exécution réussie

Winding Tree rend sa technologie accessible en open source, ce qui signifie que n’importe quelle entreprise peut la déployer et accéder à l’infrastructure. Le succès de la première exécution représente une étape majeure pour la startup qui se dit prête désormais à démontrer comment les blockchains publiques peuvent stimuler l’activité des acteurs du Travel. « Le cœur de la plate-forme est open source et distribué, ce qui crée des possibilités infinies pour une utilisation réelle par les clients, y compris des coûts réduits, la sécurité, la connectivité, et des opportunités d’innovation illimitées », explique Pedro Anderson, cofondateur de Winding Tree.

Un hackathon dans les cartons

Grâce à un ensemble de protocoles et de solutions logicielles open source, un agent de voyages peut se connecter sur un marché ouvert qui offre le même type d’avantages que les intermédiaires actuels, tout en réduisant considérablement leur puissance. Au travers de leur plateforme, les développeurs de la startup sont parvenus à surmonter les limites des chaînes de blocs publiques. Winding Tree se revendique ainsi comme la première et la seule véritable blockchain du Travel. De plus, la jeune pousse accepte différentes méthodes de paiement sur sa plateforme. Un hôtel ou un voyagiste peut effectuer une réservation en monnaie fiduciaire, carte de crédit ou cryptomonnaie : seulement les jetons Lif et Ether. Après une première édition réalisée en octobre 2018, Winding Tree organise un hackathon en juillet à Lisbonne.

Hugo Pellegrin- T.O.M