La plateforme marketing Splio invite les marques à repenser la relation client en intégrant la neo-fidélisation et à s’inspirer de la Chine en matière d’usages.  

Créée en 2001, la société Splio revendique plus de 500 clients en Europe et en Chine et regroupe 130 développeurs et marketeurs sur les deux zones. Dans le Tourisme, elle travaille notamment avec Accor, VeryChic et Locasun.  Le but de cette plateforme marketing ? Permettre à ses clients d’interagir sur tous les canaux afin de fidéliser leurs propres clients.

Pour cela, Splio a inventé le concept de « neo-fidélisation ». « La neo-fidélisation s’oppose à la fidélité classique, explique Mireille Messine, CEO de Splio. Elle consiste à considérer tous les clients comme des clients fidèles et donc à s’adapter à leurs besoins ». Selon la CEOles marques sont un peu en retard en termes d’adoption des usages du grand public. Le mobile par exemple n’est pas toujours intégré à la stratégie marketing. « Pourtant, il fait partie intégrante de la vie des Millennials par exemple », ajoute-t-elle. Dans une société régie par le digital, le mobile et l’immédiateté, « la nouvelle monnaie d’échange est l’engagement », selon Mirelle Messine.

Avec Gowento, Splio mise sur l’engagement mobile

C’est pourquoi Splio a racheté Gowento en novembre dernier, une startup qui édite une solution d’engagement client sur mobile. La solution permet aux enseignes de communiquer avec leurs clients sans avoir à passer par une application mobile. Après un achat, ils reçoivent un mail qui les invite à ajouter leur carte de fidélité dans leur mobile, dans Apple Wallet notamment. « Nous contribuons à la dématérialisation de la carte de fidélité », déclare la CEO.

Splio s’inspire notamment des usages en Chine et plus précisément de l’application WeChat, très avancée en termes d’interaction sociale. Selon Mireille Messine, c’est la présence de la société en Chine qui la démarque de ses concurrents. Elle permet d’être plus à l’écoute des technologies et d’accompagner les clients qui voudraient s’implanter dans l’Empire du milieu.

D’ailleurs, la CEO de Splio croit fort dans le potentiel de l’intelligence artificielle dans le marketing. « L’IA pourra améliorer le ciblage, la communication et permettra de faire du vrai one-to-one. Il ne sera plus question de polluer les gens », explique-t-elle. Quant au vocal, il sera un nouveau canal d’échange selon elle.

Julia Luczak-Rougeaux- T.O.M