D’ après le cinquième rapport annuel “Global Travel Forecast” publié par GBTA et CWT, le prix des voyages d’affaires devraient connaître une forte croissance en 2019, notamment en France.

Selon le dernier rapport annuel Global Travel Forecast, le voyage d’affaires se prépare à une année bien remplie en 2019. D’abord parce que les tarifs vont nettement augmenter, en raison notamment de l’expansion de l’économie mondiale.

D’ après les estimations de cette étude, menée par GBTA et CWT, les prix de l’aérien devraient ainsi augmenter de 3,7%. “Le prix des billets d’avion risque d’augmenter en raison de la hausse des prix du pétrole, de la pression concurrentielle émanant du manque de pilotes, des potentielles guerres commerciales et de la segmentation croissante des prix visant à améliorer le rendement”, analyse l’étude. Etude qui souligne également que “le secteur de l’aviation sera façonné par l’avancée des compagnies aériennes vers le NDC, l’introduction de vos très long-courriers et une concurrence accrue des compagnies aériennes low cost, qui se multiplient et se battent pour les routes long-courriers”.

La hausse des tarifs aériens sera la plus significative en Europe : +4,8%. “Le trafic aérien devrait continuer à progresser en Europe occidentale grâce aux vols à destination de l’Europe, du Moyen-Orient et de l’Afrique. Une tendance qui sera particulièrement forte en Norvège (+11,5%), suivie par l’Allemagne (+7,3%). En France, les tarifs devraient connaître une hausse de 6,9%.

Dans la zone Asie-Pacifique, les prix devraient augmenter de 3,9%, tirés notamment par la demande chinoise. Les progressions seront particulièrement nettes en Nouvelle-Zélande (+7,5%) et en Inde (+7,3%), seul le Japon fait exception dans cette zone (-3,9%).

2019 : l’année de l’accélération de la personnalisation

Les pays d’Europe de l’Est, les pays du Moyen-Orient et de l’Afrique afficheront un recul de 2% environ. En Amérique latine, les tarifs devraient fléchir de 2% en 2019, en Amérique du Nord, la progression sera minime, de l’ordre de 1,8%.

Corrélées à l’augmentation du trafic aérien, les évolutions de prix suivent les mêmes tendances dans l’hôtellerie. Au global, une hausse des prix de 2,3% est attendue à l’échelle mondiale, mais les disparités sont importantes en fonction des régions, ainsi qu’à l’intérieur de certaines zones. Dans la zone Asie-Pacifique, les prix devraient augmenter de 5,1%.

En Europe occidentale, une hausse de 5,6% est attendue, quand l’Europe de l’Est (-1,9%) et le Moyen-Orient seront là encore à la baisse (respectivement 1,9 et 1,5%).

En Amérique latine, les prix des hôtels devraient chuter de 1,3%. Le Chili, le Pérou et le Mexique devraient toutefois connaître des hausse de 6,4%, 2,1% et 0,6%.

En Amérique du Nord, les prix des hôtels augmenteront de 2,8% : 5% au Canada et 2,7% aux Etats-Unis.

De “nouvelles fusions seront également à l’ordre du jour, de même que la concurrence des hôtels haut de gamme avec ceux du milieu de gamme, notamment en raison d’un intérêt croissant des jeunes voyageurs pour les boutiques-hôtels”, anticipe l’étude.

Dans les deux secteurs, le rôle des nouvelles technologies se renforcera encore en 2019. “L’avenir du voyage d’affaires peut être résumé en deux mots, constate Kurt Ekert, le PDG de CWT : l’accélération de la personnalisation, où la technologie mobile, l’intelligence artificielle, l’apprentissage automatique et les analyses prédictives ont tous un rôle à jouer”. “La réussite est liée à la technologie, et le data-crunching est au centre de tout”, estime-t-il.

Emilie Vignon – L’Echo touristique