Le CRT a présenté lundi le bilan de la fréquentation touristique à Paris et en Ile-de-France. De très bonnes performances tirées par les clientèles étrangères, même si un tassement est observé du côté des visiteurs asiatiques.

Des nuitées hôtelières en hausse de 4,1%…

Après une année 2017 déjà exceptionnelle, le cru touristique 2018 est parti pour battre tous les records », a indiqué lundi le Comité régional du tourisme (CRT) Paris Ile-de-France. Sur les six premiers mois de l’année, un total de 17,1 millions d’arrivées hôtelières ont été enregistrées, ce qui représente une hausse de 4,1%, « et ce malgré les grèves dans les transports ferroviaires qui ont affecté essentiellement les clientèles françaises et dans une moindre mesure quelques clientèles européennes de proximité », a relevé le CRT. Un chiffre qui ne tient logiquement pas compte des voyageurs qui se sont logés grâce aux plates-formes de location entre particuliers. Pour la seule saison d’été, Aibrnb a indiqué escompter l’arrivée de quelque six millions d’arrivées voyageurs français et étrangers chez ses hôtes dans l’Hexagone, Paris arrivant en tête des destinations. Visiblement donc, la grève perlée à la SNCF, qui a marqué le printemps, n’aura pas donc pas empêché la destination d’attirer un nombre toujours plus importants de touristes. D’après le CRT, le mouvement social n’aura impacté que la clientèle française et “dans une moindre mesure, quelques clientèles européennes de proximité”

La clientèle étrangère fait un bond de 9,2%

Effacé, le trou noir qui avait suivi les attentats de 2015, la clientèle étrangère a confirmé un retour déjà visible l’été dernier, et son goût pour la destination. Avec 1,25 million d’arrivées hôtelières à Paris Ile-de-France sur le semestre, les Américains font leur grand retour et arrivent en tête des clientèles étrangères. Ils sont suivis des Britanniques (982 000) et des Allemands (592 000). Certains marchés affichent des hausses impressionnantes, comme l’Italie, du haut de 20,2% ou les Espagnols (+16,6%).

Seulement 5,4% de progression pour la Chine

D’autres ont en revanche laissé derrière eux les progressions à deux chiffres. C’est le cas de la Chine. Avec 543 000 arrivées hôtelières sur la période, les Chinois se classent quatrièmes. Une progression de “seulement” 5,4% contre 17,8% pour l’ensemble de l’année 2017. Même constat sur le marché japonais, dont la progression est quasi divisée par deux : +17% sur le semestre contre 32,8% en 2017. Les visiteurs en provenance du Proche et du Moyen-Orient connaissent aussi un ralentissement, même s’il est nettement plus léger (+2,6% contre +2,9%).  « La progression est là pour ces populations. Ce premier semestre correspond à des mois d’hiver, attendons de voir la progression sur l’ensemble de 2018 », a affirmé Eric Jeunemaitre, président du CRT.

10,3 milliards d’euros de recettes

Leur recul pourrait toutefois être d’autant plus problématique qu’il est essentiel pour la destination de développer les recettes et que ces clientèles sont généralement  dotées d’un fort pouvoir d’achat. De ce point de vue, « le gain est estimé à plus de 500 millions d’euros par rapport au premier semestre 2017 », avec un montant global dépensé de 10,3 milliards, estime le CRT. Rappelons que suite aux nouveaux calculs de la Banque de France,  l’objectif pour l’ensemble de l’Hexagone est désormais d’engranger 60 milliards de recettes annuelles.

Plus 361% en dix ans, et après ?

Sur dix ans leur fréquentation de Paris et sa région a bondi de 361%, mais le CRT relève donc un tassement sur le début d’année, lié aux clientèles asiatiques. A noter que la clientèle française marque aussi le pas, en retrait de 0,3% au premier semestre. Si les progressions se maintiennent, donc, celles-ci sont toutefois moins marquées que lors du bilan effectué à la même période l’an dernier : la fréquentation internationale était alors en hausse de 14,9% la fréquentation française affichait quant à elle +6,4%, chiffres à replacer dans un contexte de reprise.

Reste que concernant la saison estivale, les performances s’annoncent aussi bonnes que sur le premier semestre avec une fréquentation touristique en hausse, selon les professionnels interrogés. Pour la rentrée, les perspectives sont également très encourageantes, rapporte également le CRT. Les prévisions de réservations aériennes, en progression de 8,1% d’août à octobre 2018 comparées à août-octobre 2017 : si l’Amérique du nord et l’Europe progressent, l’Asie et l’Afrique « sont sur une tendance d’évolution plus modérée », a fait savoir le CRT.

Emilie Vignon- L’Echo touristique