Le constructeur britannique Rolls-Royce souhaite développer un taxi volant électrique et le rendre opérationnel à partir de 2020.

Si les Rolls-Royces que l’on croise sur les routes font toujours leur petit effet, c’était sans compter sur l’arrivée de Rolls-Royce dans les airs. Le constructeur automobile et motoriste britannique a récemment partagé sa volonté de développer un taxi volant électrique nommé EVTOL ( Electric Vertical Take Off and Landing ) pouvant accueillir jusqu’à cinq passagers.

Pour le moment, Rolls-Royce n’a pas dévoilé de concept physique mais uniquement une maquette en 3D de son adav (Aéronef à décollage et atterrissage verticaux). La célèbre marque a tout de même déterminé les aspects techniques de son véhicule volant et compte d’ailleurs utiliser les technologies qu’elle maîtrise depuis de nombreuses années. Pour le décollage et l’atterrissage, EVTOL sera propulsé à l’aide d’ailes tournant à 90 degrés, alimentées par des batteries gorgées d’électricité. Une fois l’altitude de croisière atteinte, les hélices se rétractent pour réduire le bruit dans la cabine et les deux propulseurs situés à l’arrière de l’engin prennent le relai. Le taxi volant de Rolls-Royce sera en partie alimenté par de l’essence.

Plus rapide qu’un classique taxi terrestre, EVTOL pour atteindre une vitesse de 400 kilomètres par heure. Le véhicule pourra également se déplacer sur une distance de 800 kilomètres. Et si le véhicule a été pensé pour faire office de taxi, le constructeur imagine aussi qu’il pourra servir pour du transport militaire ou logistique.

Ehang et Airbus accueillent donc un nouveau concurrent parmi leurs rangs. Mais les deux entreprises n’ont pas encore de quoi s’inquiéter. Ayant déjà développé et testé leurs prototypes respectifs Ehang 184 et Air One, elles ont une avance considérable sur Rolls-Royce, d’autant plus qu’EVTOL ne devrait prendre son envol qu’entre 2020 et 2029.

Yaël David- T.O.M Travel

Crédit photo : © EVTOL