Le juge a donné raison aux locataires ayant sous-loué leur logement pendant 9 jours sans l’accord préalable de leur propriétaire, tout en condamnant ces derniers à verser 1.000 euros au titre des frais d’avocat. C’est un retournement de situation assez inattendu. Le juge de Nogent-sur-Marne a en effet rendu ce mardi sa décision dans une…...